09 décembre 2005

Lave extrème: La Réunion plus blanc (trop blanc?)

lave_r_union_3lave_r_union_4l_enfer_r_union

Coulées de lave sur nos vies/ Avec sa noirceur de feu éteint/ Et son ciel vide lavé en blanc../ Avoir saisi ce champ de roches.../ Etre passé par là.../ Par la condition humaine.

Un gars rencontré un jour de kite en 6m dans la sud de l'île a voulu confirmer à sa manière le statut de La Réunion d'île "extrème": "ici, tout est extrème, le vent, la mer, la montagne, les femmes".

Moi, j'ai déjà vu du vent plus fort (Tarifa, Bretagne etc.), une mer plus extrème (Patagonie, Golfe de Gascogne etc...) des montagnes plus graves (Alpes, Chili etc.), et des femmes nettement plus "border line".

Peut-être que La Réunion croit posséder tout cela en même temps, ce qui la rendrait unique...

A mon avis, Madagascar lui infligerait une cinglante réponse...

Disons que c'est peut-être le département français le plus extrème, et encore...

Posté par bgem à 06:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Lave extrème: La Réunion plus blanc (trop blanc?)

    dur la vie

    salut, ben c julien et ghislaine, petit bisous d moorea, je voi que la vie est dur pour toi. Sache que même sans tes talents incontesté et incontstable de danseur, les cours de salsa sont toujours la à t'attendre... Voila j'espère que tou se passe bien pour toi, ici sa progresse en kite. Manu a grave progresser mais il es encore loin derriere. Et je trouve qu'on voi pa assez ton cul, c vrai quoi les petites balade a poil manque a nico( il es timide, il ose pa te le dire) Bis et a plus o bisch club.............. de l'abatoire(mayotte petite terre tu va te gaver malguache de ouffff)

    Posté par jul, 13 décembre 2005 à 05:23 | | Répondre
  • Salut Bertrand...
    Je voulais glisser ce petit mot à propos de la Réunion.
    Comme tu sais, je ne m'y plais qu'à moitié, disons qu'il s'agit là d'une solution par défaut en attendant...autre chose !
    Mais j'ai toujours trouvé la Réunion vraiment extrême, pour plusieurs raisons dont les suivantes :
    - mes débuts en surf à Saint-Benoît : houle cyclonique (plusieurs alertes, voire passages de cyclones chaque année) ; présence de bêbêtes dans l'eau (je connais personnellement deux windsurfeurs morts attaqués par des requins en 94 et 95), côtes déchiquetées de lave et de galets...
    - le relief (3000m de haut pour cette petite île) et la présence d'un volcan qui entre très régulièrement en activité ; même moi qui n'aime pas la montagne suis allé marcher à quelques pas des coulées, voir des blocs de la taille d'un autobus débouler sur le tapis rougeoyant...
    - la possibilité de ballades, avec quelques passages d'un mètre de large plantés au-dessus d'à-pics de plusieurs centaines de mètres, de canyons, de cascades et de végétation sauvage.
    J'en oublie peut-être, mais ce qui me manque c'est la sérénité de la population Polynésienne qui vit au rythme de la mer, comparée à la mosaïque des Réunionnais, pièces rapportées souvent contre leur gré sur cette terre inhospitalière, et qui redoutent -à juste titre- les dents de la mer...
    Bonne continuation et en espérant te revoir !

    Thierry

    Posté par Thierry, 14 décembre 2005 à 12:25 | | Répondre
Nouveau commentaire